Le Syndicat des Entrepreneurs de Travaux Immergés est un syndicat de spécialité affilié à la Fédération Nationale des Travaux Publics.
Il fédère les entreprises de travaux subaquatiques, et représente le métier auprès des instances publiques (Ministère du Travail, Ministère de l’Economie et des Finances), auprès des instances professionnelles (Syndicats, Fédération des Travaux Publics, MEDEF), auprès des organisations en charge de la prévention (OPPBTP, INRS, CARSAT), et de formation professionnelle.

Le SNETI représente également les entrepreneurs français des Travaux subaquatiques dans les instances internationales de la plongée professionnelle ou les associations médicales dédiées à l’hyperbarie ou à la plongée.

Sa mission est d’accompagner les entreprises adhérentes sur les thématiques règlementaires telles que la santé et la sécurité, les marchés publics et privés.

Le SNETI est également à l’origine des formations spécifiques à nos métiers, comme les CQP d’Agent d’inspection et d’Inspecteur d’Ouvrages d’Art, de corrosionniste, ; et a déjà formé plus de 300 scaphandriers. Il a également été à l’origine du Titre Professionnel de Scaphandrier de Travaux Publics, qui donne, en complément de la formation sécurité CAH mention A, des bases techniques dans les domaines du bétonnage, du positionnement et du soudage.

Aujourd’hui, la profession évolue, et les entreprises qui réalisent des travaux subaquatiques doivent se préparer à d’importantes évolutions règlementaires.

Ces évolutions visent à améliorer la sécurité au travail des scaphandriers, et à faire reconnaître le professionnalisme des entreprises de travaux et de leurs salariés.

Le périmètre des activités relevant de la Mention A a été revu, afin qu’il n’y ait plus de confusion entre les Travaux sous-marins (Mention A), et les Activités subaquatiques pouvant être réalisées en Mention B. Basée sur l’analyse des risques, la liste des activités de Travaux Hyperbares est annexée à l’Arrêté Certification paru le 12 janvier 2018.

A l’horizon 2020, il sera nécessaire que toutes les entreprises réalisant des travaux subaquatiques soient certifiées, il faut donc dès maintenant que chacune d’elles se prépare. Le SNETI est là pour informer ses adhérents sur ces nouvelles exigences, dont les échéances sont très proches. Il travaille à un dispositif d’accompagnement pour que toutes les entreprises qui le souhaitent, quelle que soit leur taille, réussissent à l’obtenir.

Nous gageons donc que les efforts que les entreprises devront consentir pour se mettre en conformité et obtenir leur certification seront payants, et qu’ils seront récompensés par plus d’activité.

Les enjeux sont considérables pour certains, nous le savons, et le SNETI a besoin de connaître les difficultés rencontrées par les entreprises afin de pouvoir prendre en compte leurs problématiques.

Enfin, le SNETI n’est pas un club fermé, il est ouvert à toute entreprise réalisant des travaux hyperbares depuis au moins 2 ans, ayant au moins 3 scaphandriers classés.

La condition, pour adhérer au SNETI, est également de respecter les Règles professionnelles en matière de sécurité des travailleurs, car nous devons démontrer notre exemplarité à l’ensemble de nos partenaires, et tirer la profession vers le haut.

Le SNETI est également ouvert aux nouvelles entreprises, qui peuvent adhérer en tant que membres stagiaires, aux personnes physiques, et aux membres correspondants.

Rejoignez le SNETI afin de défendre votre profession en France et à l’export !

 

 

Hélène SZULC
Présidente
www.sneti.eu
contact@sneti.eu